La parole à

Une politique volontariste pour l’emploi des personnes en situation de handicap

15 novembre 2018
Une politique volontariste pour l’emploi des personnes en situation de handicap
5 (100%) 1 vote[s]

Engagée de longue date auprès des personnes en situation de handicap, la Branche retraite complémentaire et prévoyance a renforcé son action pour accompagner vers l’emploi les personnes en situation de handicap. Olivier Kossowski, coordinateur Diversité de la Branche répond à nos questions.

Comment se traduit la politique volontariste de la Branche ?
Notre Branche a actionné et intensifié le recrutement de personnes présentant un handicap physique ou psychique. L’action du Centre de numérisation d’Esvres pour le compte de la communauté Agirc-Arrco est exemplaire. Cette structure emploie aujourd’hui trente-huit personnes en situation de handicap, soit les deux tiers de son effectif, en vertu de partenariats avec une entreprise adaptée et un établissement et service d’aide par le travail (ESAT).
L’accessibilité est aussi grandement liée à l’intégration professionnelle des personnes handicapées. Les groupes de protection sociale s’engagent en ce sens et mettent cette valeur d’entreprise au cœur de leur politique sociale. En effet, le recrutement ou le maintien dans l’emploi d’un collaborateur handicapé rend parfois nécessaire l’aménagement du poste de travail. C’est une opportunité de réfléchir et de mettre en place un cadre de travail spécifique (aménagement de bureaux électriques, sièges, claviers, écrans ou repose-pieds adaptés…).
Les groupes sensibilisent régulièrement les collaborateurs (Journée de sensibilisation au Handicap organisée chaque année au sein de
ses locaux).

Quelle est votre démarche pour les personnes en situation de handicap psychique ?
Nous soutenons et finançons des associations porteuses de solutions innovantes et efficaces. En 2016, l’Agirc-Arrco a ainsi conclu un partenariat visant à l’essaimage de Clubhouse France. Cette association se consacre à l’insertion sociale et professionnelle des personnes souffrant d’un trouble psychique. Deux autres associations ont été retenus : Geist 21 Mayenne et son projet de construction et de référencement d’une nouvelle démarche d’insertion professionnelle pour les personnes handicapées psychiques et Performance Handicap qui a conçu un outil d’évaluation et de diagnostic de l’employabilité, destiné aux organismes chargés de l’orientation professionnelle des personnes en situation de handicap psychique.

Un engagement au-delà du cadre légal
L’accord du 19 octobre 2015, relatif à la promotion de la diversité et de l’égalité des chances dans la Branche, souligne l’attachement aux valeurs sociales et sociétales des groupes de protection sociale.
Un attachement qui se traduit par des chiffres forts :
• 7,96 % : taux d’emploi des personnes en situation de handicap ;
• 96 % de ces salariés sont en CDI ;
• Près de 70 % des établissements sont aux normes d’accessibilité.

PARTAGER :