Actus, Innovation RH

Des communautés managériales pour inventer les transformations

11 juillet 2022

Plusieurs études menées par le Boston Consulting Group* ont identifié les managers comme la clé de voûte d’un accompagnement réussi des transformations. Pour la retraite complémentaire, les évolutions sont d’ordre sociétal, numérique, et réglementaire. Dès 2017, des communautés managériales ont vu le jour pour préparer les organisations aux nombreux changements. Replacer l’humain au centre est l’un des facteurs de succès pour s’adapter et devenir plus performant.

Il y a déjà plus de cinq ans, la fédération Agirc‑Arrco a déployé des réseaux apprenants de managers au sein de l’entreprise. Valérie Duran, responsable du Lab RH, management & apprenance, revient sur cette première initiative : « Le management est un levier incontournable pour accompagner les transformations. Mais pour que cela fonctionne, il était nécessaire de créer des communautés de pairs. Mon expérience et mes convictions nous ont amenés à nous appuyer sur l’intelligence collective. » L’objectif de ces réseaux apprenants était que les managers deviennent auteurs et acteurs des transformations autour de trois fondamentaux : partir du savoir des participants, dialoguer sur les pratiques, s’appuyer sur le collectif et la coopération.
En miroir de cette expérimentation a émergé le besoin de proposer des communautés de managers intergroupes de protection sociale en région. Les transformations impactant tout le régime, ce sont les équipes et le service rendu au client qui les vivent. Bien traiter ses salariés, c’est s’assurer qu’ils traiteront bien leurs clients.

Un premier hackathon managérial à Lyon
Le premier hackathon managérial s’est tenu à Lyon en octobre 2018, donnant naissance à la première communauté de managers interstructures de la région Auvergne-Rhône-Alpes : la communauté « AIR » pour Agir, Innover, Rassembler. Ses membres sont avant tout portés par des convictions partagées et cultivent une vision commune entre groupes de protection sociale (GPS) pour trouver une place forte dans l’inter-régimes et développer l’employabilité des collaborateurs. Cette conscience les motive à créer de nouvelles formes de collaboration, inédites entre groupes de protection sociale. Jean-Michel Milazzo, membre fondateur de la communauté AIR et responsable du groupe Liquidation chez Klesia, relate son expérience : « En tant que manager de proximité, être membre de la communauté AIR et participer activement à son animation depuis bientôt quatre ans est une bouffée d’oxygène dans mon quotidien. Nos moments de partage d’expériences et d’apprentissage, qui se font dans la confiance et la transparence, me permettent d’améliorer mes pratiques managériales et de prendre de la hauteur sur les problématiques rencontrées. L’objectif étant de faire grandir nos équipes, d’accompagner le collectif dans toutes les transformations actuelles qui s’accélèrent. Et finalement d’améliorer la satisfaction client et la productivité. »
Depuis, deux autres communautés ont vu le jour en Occitanie et dans la région Sud-Est, « de jeunes pousses managériales », comme aime à le souligner Valérie Duran.

Les cercles managériaux côté fédération
Sous l’impulsion de Guillaume Ancel, directeur de la communication, et de Marc Landais, directeur des ressources humaines, la fédération a réorganisé son management en s’appuyant sur quatre cercles managériaux avec la même finalité : accompagner les transformations pour ne pas les subir et penser aux modes de travail de demain. Aux côtés des dix membres du comité de direction (Codir) qui demeure l’instance de décision, sont déployés un comité de direction élargi (CDE) avec une quarantaine de membres, un groupe de 15 managers (appelés “Les quinze”) et le AA120 dont les participants sont des managers mais aussi des responsables de projets Chaque cercle a une mission précise en lien avec les autres. Le CDE décline et déploie la stratégie élaborée par le Codir. Les quinze participent à l’élaboration des sujets traités par le Codir en identifiant des thèmes d’actualité. Les membres du AA120 ont des rôles de relais et d’influenceurs : ils contribuent à l’élaboration des plans d’action à partir des objectifs fixés par le Codir et le CDE.

Depuis quelques mois, un pont entre les communautés inter-GPS en région et les cercles managériaux Agirc-Arrco est en train de s’édifier. Chaque communauté déjà existante ou à venir s’est vu affecter un binôme de parrain/ marraine, membres du Codir et du CDE. Ce binôme, véritable sponsor des futures initiatives, est là pour soutenir et accompagner ses « filleuls » et pourra aussi jouer le rôle d’interface entre la stratégie du régime et les attentes opérationnelles.

Cette vision du management incarne une ambition : un collectif qui fédère pour l’avenir ! •

* Rapport « Decoding Global Talent 2021 » réalisé par le Boston Consulting Group pour Cadremploi (mars 2021) et étude « Les managers intermédiaires, intégrateurs de la complexité ? » de BCG en partenariat avec le groupe ressources humaines de Sciences Po Alumni (décembre 2017)

PARTAGER :