L’Enquête formation menée par l’Observatoire des métiers et des qualifications permet d’identifier cinq priorités en matière de formation professionnelle. Focus sur la construction du système d’information de demain.

La transformation digitale, l’automatisation, les exigences en matière de sécurité et de performance ont grandement contribué à faire évoluer le rôle des DSI et des informaticiens. Les montées en compétences sont indispensables pour s’adapter à un environnement en perpétuelle mutation. Avec plus de 13 % des heures de formation, l’informatique arrive en deuxième position en matière de volume horaire, soit 5 points de plus qu’en 2019.

Près de 30 % des heures de formation du domaine systèmes d’information sont consacrées aux formations diplômantes ou certifiantes (Master sécurité informatique et développement web, titres inscrits aux RNCP et certifications diverses comme Prince 2, ISO, ORSYS, TOGAF, …) et à l’accueil des nouveaux embauchés (Parcours nouveaux entrants DOAP…).

Le développement et les nouveaux langages de programmation (formations de Devopps, SAS, Java, SQL, Python, Spring 5…) occupent toujours une place importante en matière de formation professionnelle. La question de la gestion et de la représentation des données massives est également un sujet important pour l’année 2020 : Data science, machine learning, Business Analytics et Datavisualisation…

Bien évidemment, le développement de l’agilité et de la conduite de projet se poursuivent.

Dernière grande tendance de l’année : la cybersécurité qui s’étend de la sensibilisation du plus grand nombre à des problématiques métiers pointues comme l’application du référentiel général de Sécurité ou les questions de hacking et sécurité… A noter que les formations au CRM Ambre ont représenté près de 10 % des heures de formation. Principalement à destination des métiers retraite et des fonctions support proches, elles ne concernent pas directement les informaticiens de la branche.

 * Article publié dans l’Enquête Formation 2021

PARTAGER :