L’Enquête formation, c’est le document de référence publié par l’Observatoire des métiers et des qualifications pour décrypter les grandes tendances dans la branche retraite complémentaire et prévoyance. Full distanciel, travail hybride, reconnaissance des compétences, renforcement de l’expertise métier : Découvrez comment la crise sanitaire a impacté ce domaine et la façon dont nous sommes passés dans le monde d’après.
Pour accompagner l’ensemble des salariés, les services RH et formation se mobilisent et contribuent par leurs actions au maintien de l’activité.

Le premier enjeu pour les professionnels de la formation est d’accompagner l’ensemble des métiers dans le déploiement rapide du télétravail.
Les formations se multiplient : Le télétravail s’invite chez moi, Management et télétravail, Maîtriser les outils pour télétravailler, Télétravail et vous ? Au-delà de la prise en main des outils en distanciel, ces formations ont un impact considérable sur les postures et la manière de travailler. C’est une véritable révolution culturelle qui est à l’œuvre.

La dématérialisation rapide de la formation est le deuxième enjeu de cette période. Comment assurer le maintien et le développement des compétences du plus grand nombre de collaborateurs ? En s’appuyant sur leur expérience en matière de développement d’e-learning et de formations en distanciel, les responsables formation et leurs équipes ont su relever ce défi.
En 2020, 94 % des salariés formés ont suivi au moins une formation en distanciel. Découverte de l’entreprise ou du métier pour les nouveaux embauchés, techniques métier, prise en main d’un nouveau CRM, évolutions réglementaires, lutte contre la fraude ou développement des soft skills… Tous les thèmes sont abordés.
La formation en distanciel s’impose comme le nouveau standard en période de confinement. Les pratiques pédagogiques à distance évoluent : travail en petits groupes dans des salles virtuelles, gamification, durée de formation réduite pour maintenir l’attention…

La certification n’est pas en reste. La digitalisation de l’accès à la certification a permis de faire passer les épreuves en distanciel. Tous les acteurs se sont mobilisés, des équipes formation en passant par le CFEM et les jurys. D’anciens candidats déjà certifiés ont même repassé une certification à blanc afin de garantir les exigences formatives et le respect du référentiel d’évaluation.

Plus que jamais, la formation professionnelle et la certification des compétences restent le levier le plus important pour s’adapter aux mutations d’un monde imprévisible, permettre de sécuriser les parcours professionnels et développer l’employabilité des salariés de la branche.

# Lire l’enquête formation 2021

PARTAGER :