Le comptable est un personnage familier dans les entreprises. Si familier que la technicité de ses missions, leurs spécificités, leur criticité même sont souvent mal comprises. Le terme générique de comptabilité, ajoute à ce flou. Car, dans les faits, la discipline n’a rien de monolithique et traduit des réalités, compétences et enjeux très différents.
De la comptabilité générale à la comptabilité financière en passant par la comptabilité auxiliaire et l’analytique, il conviendrait plutôt d’évoquer « les comptabilités » que la comptabilité. Tour d’horizon.

Pour mener son étude sur les métiers de la comptabilité, l’observatoire des métiers et des qualifications de la branche professionnelle a organisé des ateliers en juin 2021 avec des collaborateurs de groupes de protection sociale. Ces ateliers ont permis d’identifier quatre grands domaines de comptabilité existants au sein de la branche retraite complémentaire et prévoyance : la comptabilité d’entreprise, la comptabilité retraite complémentaire, la comptabilité assurance de personnes et la comptabilité financière. Pour chaque domaine, ont été répertoriés les activités principales ainsi que les facteurs de transformation impactant les métiers et les compétences.

  1. Comptabilité d’entreprise (paie, frais généraux)

# Comptabilité de la paie liée aux charges du personnel et des frais de l’entreprise (salaires, provisions sociales, paiement fournisseurs et organismes sociaux…).
# Gestion des immobilisations (parc informatique, aménagement des locaux…).
# Rapprochement bancaire et suivi de trésorerie.
# Comptabilisation des charges et produits de toutes les directions.
Facteurs de transformation : Trajectoire de réduction des coûts, développement du contrôle et de l’analyse au détriment de la saisie…

  1. Comptabilité retraite complémentaire

# Assurer l’établissement des comptes des institutions de retraite, en conformité avec la réglementation Agirc-Arrco et le plan comptable (PCUOSS).
# S’assurer du bon traitement par les directions métiers et par la comptabilité auxiliaire de la bonne interprétation des déclarations d’entreprise et du traitement des prestations.
# Être le garant des données communiquées à l’extérieur.
Facteurs de transformation : Transfert du recouvrement, trajectoire du recouvrement, trajectoire de réduction des coûts, nouvelles attentes de la part des allocataires, gestion de données en grosse volumétrie, développement du contrôle et de l’analyse au détriment de la saisie…

  1. Comptabilité assurance de personnes (prévoyance, santé)

# Maîtriser les enjeux spécifiques à la comptabilité assurantielle.
# Fournir les outils de reporting et de mesure des flux d’assurance.
# Être le lien avec les entités prudentielles et règlementaires.
# Assurer l’adéquation chiffrée avec les SI de gestion.
Facteurs de transformation : Normes S2, IFRS, trajectoire de réduction des coûts, nouvelles attentes des assurés, accélération du temps comptable (arrêtés mensuels, semestriels et annuels), augmentation des reportings…

  1. Comptabilité financière (placement, gestion des entités périphériques)

# Gérer la comptabilité auxiliaire des actifs (sous mandat ou gérés en direct) = enregistrer les mouvements de titre et les éléments constitutifs du résultat financier
# Produire les reportages financiers internes (direction des investissements, risques…) et externes (Agirc-Arrco notamment)
# Gérer les activités des sociétés de gestion et le pilotage économique
Facteurs de transformation : Trajectoire de réduction des coûts, développement du contrôle et de l’analyse au détriment de la saisie…

#Télécharger l’étude Métiers de la comptabilité : l’art de sublimer les chiffres

PARTAGER :