Clément Pomerat est responsable des archives au pôle veille et gestion de l’information à la fédération Agirc-Arrco, il évoque le « duo d’avenir » qu’il forme avec Rock Guinguinni, son alternant.

ScanRH : Comment s’est passée votre rencontre avec Rock et que lui transmettez-vous au quotidien ?
Clément Pomerat :  J’ai accueilli Rock mi-octobre 2020. Nous nous sommes très bien entendus dès son arrivée ! Je m’applique à lui apprendre le travail d’archiviste, qui représente 50 % du temps, ainsi que les autres activités incontournables du métier : passer des marchés, assister à des réunions, rédiger des comptes-rendus, préparer une documentation ou une présentation…

ScanRH : Pourquoi vous êtes-vous engagé dans le tutorat ?
CP :  Ayant moi-même bénéficié d’une formation professionnelle en alternance durant mes études, j’ai voulu transmettre à mon tour un savoir technique contextualisé et opérationnel à un étudiant.

ScanRH : Comment qualifieriez-vous le duo d’avenir que vous formez tous les deux ?
CP : Je suis très fier de construire avec Rock un parcours riche d’enseignements et d’expériences. J’ai vite vu qu’il se montrerait plus rapidement que je l’espérais un collaborateur efficace, capable d’assumer, et même d’enrichir, les activités et les missions que je lui confierai bientôt.

La parole à Rock Guinguinni.
Il  prépare le titre professionnel Chef de projet en ingénierie documentaire et gestion des connaissances à ’Institut national des sciences et techniques de la documentation est un institut du Conservatoire national des arts et métiers.

Être alternant présente plusieurs avantages dont le plus important est d’accéder à ce que nous recherchons tous : la mise en pratique de la formation. Mon tuteur joue un rôle essentiel, il est disponible et me fait découvrir les nouvelles pratiques du métier par son expérience. Je pense que l’alternance est beaucoup plus formatrice qu’un cursus strictement universitaire. En plus, en cette période si particulière de pandémie, l’alternance est un dispositif qui permet non seulement de ne pas se sentir isolé, mais aussi de se former en liant théorie et pratique. Je m’imprègne des réalités du monde de l’entreprise et j’apprends énormément sur le plan relationnel.

PARTAGER :