Actus, Politique jeunes

Qui est le tuteur dans la branche retraite complémentaire et prévoyance ?

19 mai 2021

Entre 2020 et 2025, 13% des salariés de la branche auront atteint l’âge de 62 ans ou plus. Face à une pyramide des âges vieillissante, la transmission de notre savoir, de nos valeurs et de notre identité est un enjeu majeur pour la branche retraite et prévoyance. Comment organiser le passage de témoin entre les générations ? Le développement du tutorat et de l’alternance est l’une des réponses que l’Agirc-Arrco et les groupes de protection sociale peuvent apporter à cette situation. Focus sur une pratique en devenir avec l’Enquête formation 2020.

Un partenariat gagnant-gagnant
Le tutorat est un dispositif qui présente de nombreux avantages pour l’Agirc-Arrco et les groupes de protection sociale. Il permet notamment de :

  • Favoriser une intégration rapide et la fidélisation des nouveaux collaborateurs dans l’entreprise ;
  • Faciliter la transmission des savoirs et des compétences opérationnelles ;
  • Opérer une pollinisation croisée entre les générations et faciliter une acculturation au digital ;
  • Développer l’employabilité du tuteur par l’acquisition de nouvelles compétences liées à l’exercice de sa mission.

Qui sont les tuteurs dans notre branche ?
Pour mieux connaitre les tuteurs, l’Observatoire des métiers et des qualifications a collecté des données relatives à la fonction de tutorat. Ces données sont déclaratives et ne couvrent pas l’ensemble des GPS. Cependant, elles amènent des éléments d’éclairage intéressants.
Du fait de la structuration des filières d’alternance, la fonction de tuteur est principalement assurée par des salariés exerçant dans le domaine de l’assurances de personnes (57%), le domaine retraite complémentaire ne représente que 15%.
Contrairement aux idées reçues, les tuteurs sont majoritairement des cadres (53%) et des agents de maîtrise (34%) issus des familles management (manager de proximité 27% et manager d’activité 9%), développement (assistant commercial 8% et commercial 8%) et conseil et pilotage (conseiller organisation 5% et conseiller maîtrise d’ouvrage 4%). A noter que les tuteurs issus du conseil et gestion ne représentent que 11% de l’ensemble (conseiller gestion entreprises et conseiller clients).


L’insertion professionnelle des jeunes : un engagement de la branche
Dans l’accord relatif à la formation professionnel mis en œuvre au 1er janvier 2021, la branche affirme la volonté de maintenir et de développer une politique en matière d’insertion professionnelle des jeunes par la voie des contrats de professionnalisation et d’apprentissage en alternance. Elle étend leur durée jusqu’à 24 mois, au lieu de 12, et celle consacrée au temps de formation, qui peut représenter jusqu’à 50 % du temps de travail.
L’accord prend également des dispositions pour favoriser la reconnaissance de la mission tutorale et ainsi valoriser le temps et les compétences liées à l’accompagnement des jeunes dans l’entreprise.
« L’ensemble des actions concrètes mises en œuvre par la branche forme un “pacte pour les jeunes” à un moment où il est plus que nécessaire de les aider » précise Sophie de Rancourt, responsable du pôle partenariat et politique jeune au sein de la branche professionnelle.

Sources : Enquête Formation 2020

Duo d’avenir, le podcast proposé par l’Agirc-Arrco, donne la parole à un tuteur et son alternant dans chaque épisode. Duo d’avenir, ce sont cinq duos, cinq épisodes, comme cinq grandes étapes identifiées dans ce parcours : de l’heure du choix à la vie d’après, en passant par l’évolution commune. Dans cette série, les témoins travaillent au sein de la fédération Agirc-Arrco, B2V, Klesia, AG2R La Mondiale ou Malakoff Humanis. Ils sont responsable audit, partenaire RH, étudiant en ingénierie ou en communication et font entendre leur voix dans cet épisode.
La série Duo d’avenir est en ligne sur plusieurs plateformes : Anchor, Spotify, Deezer, Google Podcast, Apple Podcast

PARTAGER :