La mémoire du futur est un épisode spécial du podcast #Ça innove, réalisé en partenariat avec le groupe de protection sociale B2V et l’Observatoire B2V des Mémoires.

C’est un concept qui a de quoi laisser perplexe. Qu’entend-t-on par mémoire du futur ? La mémoire fait référence au passé, le futur nous projette dans l’avenir… deux termes, deux temporalités opposées qui pourtant se rejoignent et c’est ce que nous allons tenter de comprendre. Imaginer que votre capacité à vous projeter dans le futur soit conditionnée par vos souvenirs. C’est l’idée de mémoire du futur et cette idée elle est plutôt ancienne. Au Moyen Âge déjà, certains érudits considéraient que le cerveau était mieux équipé, si j’ose dire, pour s’occuper du futur que du passé. Autre exemple : Mnémosyne, la déesse grecque de la mémoire, avait deux faces, l’une tournée vers le passé, l’autre vers l’avenir. Une idée ancienne donc mais mise récemment à l’épreuve de la science. « C’est là l’innovation technique, explique Robert Jaffard, neurobiologiste et membre de l’Observatoire B2V des Mémoires. Depuis quelques années à peine, les chercheurs parviennent à mieux cerner ce qu’est précisément cette mémoire du futur. »

Comment la science peut-elle porter un regard nouveau sur l’étude de la mémoire ? L’une des pistes est de faire travailler ensemble épidémiologistes, psychologues, philosophes, spécialistes de l’intelligence artificielle… Cette interdisciplinarité est encouragée et développée par l’Observatoire B2V des Mémoires. Francis Eustache préside le conseil scientifique de l’observatoire, il explique que tout a commencé avec une étude sur la Seconde Guerre mondiale par un neurobiologiste et un historien.

L’Observatoire B2V des Mémoires

Né en avril 2013 dans le cadre de l’Action Sociale du Groupe B2V, l’Observatoire B2V des Mémoires est un laboratoire qui participe à l’étude et à la mise en valeur des connaissances sur le fonctionnement de la mémoire. Il a pour objectif d’approfondir la compréhension de la mémoire sous toutes ses formes. Il traite notamment de la mémoire individuelle, de la mémoire numérique, de la mémoire collective ainsi que de la mémoire d’entreprise tel un “patrimoine immatériel” influant sur de nombreux vecteurs humains, environnementaux et économiques.

De l’entretien de la mémoire à l’augmentation de ses capacités en passant par la prévention des troubles mnésiques, son approche multiple permet d’accroître l’étendue des recherches et des découvertes.

L’Observatoire B2V des Mémoires réunit au sein de son Conseil scientifique sept experts de renommée internationale (Francis Eustache, Hélène Amieva, Robert Jaffard, Jean-Gabriel Ganascia, Denis Peschanski, Bernard Stiegler et Catherine Thomas-Antérion) au carrefour de différentes disciplines telles que les neurosciences, les sciences humaines, les sciences sociales, la philosophie, l’histoire, et les nouvelles technologies.

La principale mission de l’Observatoire est de soutenir la recherche, diffuser la connaissance auprès des experts, des scientifiques et du grand public, et ce, dans le but de favoriser la prévention. Afin d’assurer cette mission, l’Observatoire B2V des Mémoires met en place différentes actions.

# Pour aller plus loin, consultez le site de l’observatoire

PARTAGER :